25 novembre 2007

"Haute Fidélité" de Nick Hornby

horby

Je viens rajouter un nouvel article dans la catégorie Mille et une pages avec ce nouveau livre que j'ai, soyons honnêtes, dévoré !

D'abord, je vous raconte un peu comment j'ai choisi ce livre. En fait, cela faisait un petit bout de temps que j'avais entendu parler de Nick Hornby, de son talent, de sa façon si vraie de parler de la vie quotidienne anglaise, de la musique et du foot. Cependant, va savoir pourquoi, je ne me suis jamais decidée à acheter un de ses romans !

Mais j'ai trouvé l'occasion rêvée ! En cours d'anglais, nous devions organiser un festival de littérature, et nous avons choisi de parler, ma collègue et moi-même, d'un auteur anglais. Devinez lequel !

C'est donc à cette occasion que j'ai acheté Haute Fidélité, ou High Fidelity, sorti en 1995, et dont voici le résumé de la quatrième de couv' :

Rob, bientôt 36 ans, est mal en point : 'Qu' ai-je fait de ma vie ?' se demande ce sempiternel adolescent qui craint de vieillir (même bien), au lendemain d'une rupture, en contemplant les bacs de son magasin de disques pop paumé dans une ruelle de Londres. [... ] Rob, qui se demande in fine s'il ne serait pas un nul, décide d'entamer la falaise. Il récapitule ses amours, depuis le premier, à douze ans, qui dura trois fois deux heures jusqu'au dernier, une nuit correcte avec une chanteuse américaine, et dresse un inventaire hilarant de ses états d'âme.

Si vous ne connaissez pas le roman, vous connaissez peut-être l'adaptation cinématographique avec Hugh Jackman. D'ailleurs cela me fait penser que Nick Hornby a également écrit About a Boy, adapté au ciné avec Hugh Grant ! Remember ? Enfin je m'égare...

Mon avis (sur Haute Fidélité donc) :
J'ai beaucoup aimé ce roman, justement pour l'ambiance très british qu'il dégage.

Rob, le personnage principal, travaille dans un magasin de disques. Il ponctue ses réflexions de références musicales, et de listes en tous genres, qui donnent un aspect rétro très appréciable.

Il récapitule ses amours, ce qui a fait flanché ses relations. Il réfléchit à ce qu'il va faire de sa vie. Mais il réfléchit comme un ado, et quelque fois on a envie de le traiter de "connard"... A 30 ans, il devrait se bouger pour récupérer la femme qu'il aime, au lieu de vouloir toujours sauver son honneur.

Ce roman ne manque vraiment pas d'humour, il est léger mais très bien écrit et l'histoire se tient vraiment bien. Ce n'est pas un journal intime, c'est une intro, un déroulement et une fin. Et la fin, justement, est parfaite. Une genre de consécration pour le personnage. La clé du suspense.

Prochain résumé littéraire : England, England de Julian Barnes. Pour l'instant, les 100 premières pages ne me font pas un effet boeuf mais je sens que la suite pourrait être intéressante...

Posté par calamityco à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur "Haute Fidélité" de Nick Hornby

Nouveau commentaire